Géographie du Monténégro

Le Monténégro est un pays officiellement indépendant depuis le 3 juin 2006. Intégré aux Balkans, frontalier de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Serbie, du Kosovo et de l’Albanie, le Monténégro est situé sur la mer Adriatique.

Sa superficie est de 13 812 km², soit un peu plus grand que l’île de France pour une population de 685 000 habitants. La densité de population est de 49 habitants par km². Naturellement la répartition de la population est très inégale dans un pays au relief escarpé.
La capitale Podgorica abrite 152 000 habitants.

Capitale : Podgorica
Superficie : 13 812 km²
Habitants : 685 000
Espérance de vie : 76 ans femmes – 71 ans hommes
Taux d’alphabétisation : 98%
Langue : Monténégrin (serbo-croate)
Religions : 70% orthodoxe, musulmane, catholique

Le Monténégro a un littoral long de 293 kilomètres. La mer Adriatique a une température moyenne en été d’environ 25 degrés pouvant atteindre les 28 degrés. L’altitude moyenne du pays est de 1 060 mètres avec 70 sommets dépassant les 2 000 mètres d’altitude. Zabljak, le centre touristique situé dans le parc naturel du Durmitor au Nord-ouest du pays, se dresse à 1450 mètres d’altitude, faisant d’elle la ville la plus haute des Balkans.

Façade maritime : 293 km
Point culminant : 2 522 m – Le bobotov kuv (Durmitor)
Longueur des routes : 5 200 km
Altitude moyenne du pays : 1 060 m
Parc nationaux : 5
(Durmitor, Biogradska, Lovcen, Skadar, Prokletije)
UNESCO : Bouches de Kotor, Kotor, Perast, Durmitor, le canyon de la Tara

Les villes
Le pays est découpé en vingt-et-une municipalités, appelées opstine, allant pour la plus petite de 46 km² à 2 000 km² pour la plus importante. Organisées autour des villes principales de Andrijevica, Bar, Berane, Bijelo-Polje, Budva, Cetinje, Danilograd, Herceg-Novi, Kolasin, Kotor, Mojkovac, Niksic, Plav, Pljevlja, Pluzine, Podgorica, Rozaje, Savnik, Tivat, Ulcinj et Zabljak. Il faut compter 3 heures de route entre Bijelo-Polje au Nord jusqu’à la capitale Podgorica. Podgorica se situe à 1h15 de Budva sur la côte. 4 heures suffisent en voiture pour parcourir le Monténégro d’Est en Ouest, et 5 heures du Nord au Sud ! Podgorica jusqu’à Dubrovnik en Croatie environ 3h30 que vous passiez par Budva, par Niksic ou par Trebinje.

Les climats
Le pays subit l’influence de deux climats. Le climat continental modéré s’impose à l’intérieur des terres caractérisé par les forts écarts de température entre l’hiver et l’été pouvant aller jusqu’à 30° d’amplitude. Sur la côte Adriatique, le climat méditerranéen caractérisé par des étés secs et chauds puis des hivers doux, offre un paysage de garrigues et de maquis agrémenté d’oliviers, de vignes, d’agrumes, de figuiers. Podgorica, la capitale, anciennement appelée Titograd sous le régime yougoslave, marque la transition entre ses deux climats.

Tout savoir sur la météo au Monténégro cliquez ici

Côte adriatique et Bouches de Kotor :
Saison de fin avril jusqu’à mi-octobre.
Avril, mai, mi-septembre, octobre : 24°
Juin, juillet, Août : 30°

Montagne, Durmitor, Biogradska Gora :
Centres de ski Zabljak et Kolasin : décembre à fin mars
Les randonnées : fin avril à fin octobre.
Juin, juillet, août et septembre : 22° le jour, 13° la nuit

Find more about Weather in Kotor, M4

La côte, les îles, les plages

La côte monténégrine offre une multitude d’endroits incroyables, îles, baies, plages de sable fin, criques, villes vénitiennes… Un amour de paysage, des bouches de Kotor parsemées d’îles-monastères aux falaises de Budva… Sveti Stefan, un ancien village de pirates restauré sous Tito est devenu un lieu d’une villégiature luxueuse. Puis continuez jusqu’à l’île d’Ada Bojana à la frontière avec l’Albanie. Cette dernière est une île paradisiaque au sable fin s’étendant sur 3 km, aux maisons sur pilotis, l’un des spots de kitesurf les plus importants de la côte adriatique.

Tout savoir sur les plages au Monténégro cliquez ici

Nombre de plages : 117
Surface de plage : 72 km

Carte des plages - cliquez

Les Bouches de Kotor

Les bouches de Kotor, Boka Kotorska en Monténgrin forment une baie de plus de 30 km souvent apparentée à tort à un fjord. La baie est en réalité un canyon submergé. Elle est composée de plusieurs golfes intérieurs. Le plus important des golfes est celui de Tivat. La Baie se divise en quatre districts, Herceg Novi, Risan, Kotor et Tivat.

La baie de Kotor abrite un patrimoine naturel et architectural époustouflant. Les Montagnes dans la mer, une mer d’huile, des villages historiques, une route d’herceg Novi à Tivat magnifique… Depuis l’année 1979, année où le Monténégro fut touché par un violent séisme, les Bouches de Kotor sont inscrites au patrimoine mondial de L’UNESCO.

Tout savoir sur les Bouches de Kotor cliquez ici

carte des bouches de Kotor

La montagne, l’arrière pays

Le Monténégro est situé dans les Alpes Dinariques. Les Alpes Dinariques, orientées Nord-ouest / Sud-ouest puis en Albanie Nord / Sud, sont géologiquement rattachées au système alpin. Extrémité orientale de l’arc alpin, les Alpes Dinariques rejoignent les Alpes en Slovénie, longent la côte adriatique. Elles prennent le nom des Alpes albanaises à partir de la rivière Drin au nord de l’Albanie. Les Dinarides, autre nom donné, s’étendent sur environ 650 kilomètres de long pour une largeur de 200 kilomètres. Elles traversent sept pays, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Serbie, le Kosovo et l’Albanie.

L’altitude moyenne du Monténégro est de 1 060 mètres avec 70 sommets dépassant les 2 000 mètres d’altitude.

Zabljak, le centre touristique situé dans le parc naturel du Durmitor au Nord-ouest du pays, se dresse à 1 450 mètres d’altitude, faisant d’elle la ville la plus haute des Balkans.

Le Durmitor

Le Durmitor est un massif karstique se situant donc dans les Alpes Dinariques au Monténégro. Le Bobotov Kuk est le point culminant à 2 528 mètres d’altitude. Le parc national du Durmitor fut crée en 1952. Il couvre une superficie de 39 000 hectares. Il comprend les canyons de la Tara, la partie septentrionale de la rivière Komarnica, les fleuves de Susiska à l’Ouest et Draga à l’Est, le lac noir ou Crno Jezero en Monténégrin et la municipalité de Zabljak. Le canyon de la Tara est le second plus important du monde après celui du Colorado avec plus de 80 kilomètres de long et une profondeur de 1 300 mètres. Le Durmitor appartient à liste de l’Unesco depuis 1982. Le canyoning et le rafting sont largement développés sur la Tara. La station d’altitude de Zabljak offre quelques pistes de ski et de nombreux hébergements pour les curieux désireux de visiter le parc naturel du Durmitor.

Le lac Skadar

Le lac Skadar se partage entre le Monténégro, propriétaire des deux tiers de sa superficie et l’Albanie. Il se situe à six mètres d’altitude pour une superficie variant de 350 à 550 km², soit le plus grand lac des Balkans. Skadarsko jezero en monténégrin, est la plus grande réserve ornithologique d’Europe avec 270 espèces observées. Il constitue l’unique habitat des cormorans pygmées, une espèce en voie d’extinction. Le parc naturel national crée en 1983 dans la partie monténégrine représente 40 000 hectares. En 1996, il fut ajouté à la liste Ramsar relative aux zones humides. Cette dernière vise à la protection des zones humides et à la coopération intergouvernementale. Les deux pays riverains ont signé le 21 décembre 2008 un accord de collaboration en faveur de la préservation du patrimoine culturel et naturel de ce site exceptionnel. Ce partenariat s’inscrit dans la logique des projets régionaux mis en place par l’Union Européenne.

Lovcen

Le parc naturel national du massif de Lovcen fut fondé en 1952. Le site abrite le mausolée de Petar II, Petrovic Njegos, érigé à 1 657 mètres d’altitude. Les 64 000 hectares renferment une faune et une flore uniques, résultat de la combinaison des deux climats, méditerranéen et continental. En effet, le taux de pluviométrie enregistré à Cetinje est le plus important d’Europe. Le parc naturel national compte une diversité de 1 300 plantes et quelques 200 espèces d’oiseaux et de reptiles. (entrée 2 € + 3 € pour le mausolée)

Le Biograska Gora

Le Biogradska Gora situé dans le massif de la Bjelasica est délimité à l’Ouest par le bassin du fleuve de la Tara et à l’Est par celui du Lim. Ce parc offert en 1878 au prince Nikola devint en 1952 un parc naturel national. L’aire de 5 650 hectares renferme une forêt primaire de 1 600 hectares et le Biogradsko jezero, le lac d’altitude de Biograd situé à 1 100 mètres. De nombreux lacs comme celui de Pesica et Siska sont en limite de parc. (entrée 2 €)

Les massifs du nord-est

Les massifs du nord-est du Pays Bjelasica (Crna Glava 2 139 m d’altitude), Komovi (Kucki Kom 2 484 m d’altitude), Prokletije (Maja Jezerces en Albanie 2 694 m d’altitude) offrent des paysages somptueux permettant de faire des randonnées inoubliables. Il s’agît de massifs sauvages et très peu explorés. D’ailleurs le dernier parc national de Prokletije datant de 2010 est transfrontalier entre le Monténégro et l’Albanie, il couvre une superficie de 14 000 hectares. De Berane, en remontant le Lim, la route en direction du Kosovo traverse la municipalité d’Andrijevica et le massif du komovi pour atteindre l’atypique ville de Plav. Municipalité à dominante musulmane, elle se situe sur un lac formant le Lim monténégrin. Elle est séparée de l’Albanie par le Mont Prokletije. Cette ultime destination achève la visite par un dépaysement et un calme incomparable. Ce paysage diversifié entremêle les cultures et les religions. Les villages se répartissent entre la religion musulmane et orthodoxe, souvent les deux, offrant de ce fait un patrimoine des plus riches.

Les Montagnes du Nord du Monténégro abritent une faune et une flore riches.
Mammifères : loups, ours, lynx et chacals (Bjelasica, Komovi, Prokeltije).
Oiseaux : aigles, hérons, alouettes, grives, chouettes, rossignols, mésanges, cormorans pygmées, hirondelle de mer à moustache (Skadar).
Poissons de mer et coquillages : dorades, saint-pierre, soles, bars, sars, sprats, thons, espadons, palourdes, huîtres, moules, saint-jacques.

Fiche d’identité du Monténégro