Les incontournables

Vous trouvez ci-dessous un tour complet des sites à visiter et des spots pour poser vos bagages pour un séjour d’une à trois semaines au Monténégro en fonction de vos préférences.

A la mer, où dormir en fonction de ce que vous aimez ?

Les Bouches de Kotor : pour les admirateurs de paysages insolites, Fjord, UNESCO
Riviera Budva : pour les fêtards, amateurs d’hôtels de luxe, ambiance méditéranéenne
Sveti Stefan : pour les amoureux de paysages méditérannéens, quartier au calme
Ulcinj et Ada : pour les férus de plages de sable fin, sud du pays aux parfums d’orient

A la Montagne, où dormir en fonction de ce que vous aimez ?

Le Durmitor : pour les amateurs de randonnée, rafting et paysages, UNESCO
Le Biogradska Gora : pour les fanatiques de nature intacte et de randonnées
Plav et son lac : pour les rêveurs et les aventuriers avides de traditions locales

Au centre, où dormir en fonction de ce que vous aimez ?

Le lac Skadar : pour les passionnés de paysages et d’ornithologie, + grand lac des balkans
Cetinje et Lovcen : pour les mordus de parc naturel, montagnes vues sur les Bouches de Kotor
Monastère d’ostrog : pour les friands de patrimoine, monastère troglodyte

Monter par beau temps au Mont Lovcen culminant à 1750 mètres d’altitude, visiter le mausolée de Petar II Petrovic-Njegoš, grand souverain et poète Monténégrin, puis contempler la vue sur les montagnes monténégrines et la mer adriatique. Se promener dans la capitale historique du Monténégro, Cetinje.

Perast est une ville à l’architecture baroque classée au patrimoine Mondiale de l’Unesco. Au large de la ville se trouve deux îles, l’îles aux morts et l’île Notre-Dame-du-Rocher. L’île aux morts ou encore appelée l’île Saint Georges est un îlot naturel. A sa droite se dresse un îlot artificiel du nom de Notre-Dame des Roches. Il s’agît de la seule île artificielle de la côte adriatique, construite à partir du 22 juillet 1452 par les habitants de Perast. En 1630 fut érigée l’église Notre Dame du Rocher sur cette dernière.

Faire une randonnée dans le Parc Naturel du Durmitor, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il compte 18 lacs d’origine glaciaire. Il est traversé par la rivière Tara, dont le canyon de 82 km est le plus profond après celui du Colorado. Monter au Bobotov Kuk, culminant à 2 528 mètres.

Visiter la ville de Kotor classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et monter jusqu’au Bastion St Jean à 300 mètres au dessus de la ville et admirer ce chef-d’œuvre de la nature – Les Bouches de Kotor, une baie magnifique apparentée à un Fjord.

Se rendre au lac Skadar en partant du port de Virpazar. Il est le plus grand lac des Balkans et c’est une des plus grandes réserves aviaires d’Europe avec 270 espèces d’oiseaux, dont les pélicans.

Se promener dans le Parc National du Biogradska Gora. Il s’agit d’une forêt centenaire, l’une des trois dernières forêts vierges d’Europe. La nature y est intacte et les couleurs se reflétant sur le lac glaciaire Biogradsko jezero y sont époustouflantes.

Se baigner dans la mer adriatique sur l’île d’Ada Bojana. Ada Bojana est une île située dans la municipalité d’Ulcinj. L’île a une forme triangulaire, bordée des deux côtés par la rivière Bojana (delta), et par la mer Adriatique. 3 km de plage de sable fin, des maisons sur pilotis, un autre monde…

Visiter le Monastère d’Ostrog construit dans la roche au XVIIème siècle. Une imprésionnante prouesse architecturale constuite dans la montagne.

Le must : La route de Serpentine

Route réalisée entre 1879 et 1884 par un ingénieur croate, la route de Serpentine relie la cité de Kotor au Mont Lovcen (Cetinje). La vue est imprenable sur l’intégralité des Bouches de Kotor. Les couleurs de la mer adriatique, celle des flancs montagneux et les reflets du soleil vous plonge dans un paysage inoubliable. La route compte plus d’une trentaine d’épingles à cheveux. A faire de bonne heure le matin ou en fin de journée, vous pourrez faire une halte au village de Njegusi… Bonne route !