Tivat, le Monte-Carlo du Monténégro

Tivat, ses îles, sa marina

Située au coeur des Bouches de Kotor, classées au patrimoine mondial de l’Unesco, Tivat est une station balnéaire paisible avec un archipel de trois îles paradisiaques, l’île Saint Marc, l’île aux Fleurs et l’île Notre-Dame de la Miséricorde. 

Porto Monténégro, Marina monténégrine

Tivat abrite la célèbre marina Porto Montenegro, l’une des plus luxueuses d’Europe.
La marina compte plus de 800 amarres, dispose d’un golf, d’un complexe commercial et de complexes hôteliers très conforts.

Sa situation est idéale pour passer des vacances au Monténégro, à 15 minutes de Kotor et de Budva, un ferry permet de couper la route des Bouches de Kotor sans faire le grand tour par la route de Perast et Kotor pour 5 € la traversée avec son véhicule. Le Ferry traverse les Bouches de Kotor au niveau de Kamenari et Lepetane, vous menant à l’aéroport de Dubrovnik en 1h30 au lieu de 2h10.

Tivat n’est pas la ville la plus charmante en termes architectural et patrimonial mais la station est dynamique avec ses nombreux restaurants, bars et activités et le panorama sur les Bouches de Kotor est exceptionnelle.

La presqu’île de Lustica, Forte Rose, Mamula et la grotte bleue

Vous découvrirez de jolies criques sur la presqu’île de Lustica, notamment l’anse Przna, Dobra Luka. Vous pourrez boire un verre tout au bout de la presqu’île, au Fort Rose (Forte Rose) et prendre un bateau ou un kayak pour découvrir l’ancienne prison Mamula située en pleine mer adriatique et entrer dans la grotte bleue.
La grotte bleue, du nom de Plava Spilja en monténégrin, à une double entrée large de 15 mètres et une hauteur de 20 à 25 mètres, ce qui permet au bateau d’entrer dedans. Une baignade dans ces eaux bleues turquoises s’imposent ! Une expérience inoubliable… Mais franchement le top est de louer un kayak à forte Rose est de faire tout ce petit parcours avec votre canoë.

L’aéroport se situe à 3 kilomètres de la station.

Manger et sortir à Tivat

Restaurant « Montenegrino » : front de mer
Restaurant « Vino Santo » : front de mer
Restaurant « Prova » : front de mer

Publicités

Ulcinj, parfum d’orient

Vous êtes avide de parfum d’orient ? Ulcinj est sans conteste une ville à part sur la côte Monténégrine.

Situation :
– à 10 minutes d’Ada Bojana
– à 30 minutes de Bar
– à 1h20 de Podgorica
– à 1 heure de Tivat

 

La riviera d’Ulcinj s’étend sur 35 kilomètres du Cap « Stari Ulcinj » jusqu’à la frontière albanaise. Débutant à l’Ouest par des criques et caps, la côte laisse la place à des plages de sable fin de la « petite plage » du centre ville jusqu’à « Ada Bojana », en passant par la plus longue plage de la côte adriatique « Velika Plaza ». Orangers, oliviers, figuiers, vignes et plantations de tabac dessinent le paysage de l’arrière pays.

Ulcinj est la ville la plus méridionale du Monténégro. Située à proximité de la frontière albanaise et du lac skadar, cette station balnéaire est atypique par son appartenance monténégrine et sa culture orientale. La municipalité d’Ulcinj abrite un patrimoine naturel et architectural pas des moindres. La ville fût fondée au Vème siècle avant J-C par les Grecs. Ces derniers en firent un port de pêche.

 

La ville passa sous la domination de l’empire romain d’orient à partir du IIème siècle avant J-C. Pôle commercial important de la province serbe de Raska au Moyen-âge, Ulcinj devint vénitienne en 1405. En 1571 les Turcs en prirent le contrôle. Puis Ulcinj se fit connaître pour sa réputation de ville de pirates. En effet au XVIIème siècle les corsaires maltais et d’Afrique du Nord venaient se réfugier et protéger leur butin à l’abri dans la « petite plage ». L’écrivain espagnol Cervantès y aurait été emprisonné par les corsaires en 1571. La ville fut conquise par le Monténégro en 1881.

L’histoire d’Ulcinj a laissé de belles traces ; on y trouve la vielle ville médiévale fortifiée, plus d’une trentaine d’églises et mosquées. Elle concentre des richesses naturelles importantes, l’île d’Ada Bojana, Velika Plaza (la plus longue plage de l’adriatique 12 km), une oliveraie de plus de 88 000 arbres (Valdanos), le lac Sasko. Il est même envisageable d’aller faire une petite escapade en Albanie. Le centre ville est concentré autour de la « petite plage ». Il s’agît d’une petite cité animée pour passer de douces vacances au Monténégro.

 

Le conseil de Tourisme Monténégro :

Ulcinj mérite au moins une à deux journées de découverte et constitue un lieu de séjour totalement différent du reste de la côte monténégrine. Traversez l’oliveraie, visitez la vieille ville, faîtes le marché « Zelena » les mardis et vendredis, prenez la route de la côte Est de la « plage des femmes » à Velika Plaza. Poussez la visite jusqu’à Ada Bojana, et déjeunez dans les restaurants sur pilotis le long du fleuve Bojana. Après un bon repas, enfoncez vous dans l’arrière pays jusqu’au lac Sasko.

La gare routière se situe à moins de 20 minutes à pied de la vielle ville. Vous trouverez des bus à destination de Budva (7 €), Podgorica (9 €) et Dubrovnik (24 €) de 5h45 à 16h.

Manger et sortir à Ulcinj
Restaurant « Terra Promessa » : vieille ville
Restaurant « Grand » : boulevard Marsala Tita

Herceg Novi, cité jardin

Herceg Novi, l’entrée des Bouches de Kotor aux portes de Dubrovnik

Herceg Novi, la cité-jardin du Monténégro se situe dans les Bouches de Kotor à une cinquantaine de kilomètres de Dubrovnik en Croatie.

Situation :
– à 29 kilomètres de l’aéroport de Dubrovnik
– à 45 minutes de Kotor
– à 1 heure et 20 minutes de Budva
– à 2 heures et 30 minutes de Podgorica

La station balnéaire monténégrine jouit d’un cadre remarquable sur la côte adriatique, à l’entrée des Bouches de Kotor. Le climat y est particulièrement agréable ; la végétation est luxuriante faite de magnolias, cactus, agaves, eucalyptus, grenadiers ou encore bougainvilliers, témoins d’un passé maritime important. Ce jardin botanique attire de nombreux artistes pour la douceur de vivre ambiante.

Pratique pour une arrivée à l’aéroport de Tivat ou de Dubrovnik, la ville fondée au XIVème siècle par le roi bosniaque Tvrtko offre de multiples avantages pour passer d’excellentes vacances au Monténégro, sorties, patrimoine, repos, visites des Bouches de Kotor ou encore pour une escapade à Dubrovnik.

Herceg Novi fut investie à tour de rôle par les Turcs, les Espagnols, les Vénitiens et les Autrichiens, ce qui lui confère un patrimoine riche. Elle porte les témoignages de ce passé mouvementé par son architecture, ses nombreuses petites places reliées par d’étroites ruelles. La ville fut connue par différents noms, tels que Sveti Stefan, Castrum Novum, Castel Nuevo pour finir par s’appeler Herceg Novi. Elle a été conquise par les Turcs au XVème siècle. Les Espagnols en prirent brièvement le contrôle de 1538 à 1539 et décidèrent de renforcer les fortifications existantes. En 1687, les Monténégrins aidés des vénitiens chassèrent les Turcs de la ville et elle passa sous la domination de Venise. Au XVIIIème et XIXème siècle, Autrichiens (1797 – 1806), Russes (1806 – 1807), Français (1807 – 1813) et Anglais se disputèrent la petite cité. Elle fut rattachée en 1923 au royaume yougoslave comme toutes les villes de la côte dalmate.

Le conseil de Tourisme Monténégro
Lieu de villégiature des plus agréables au Monténégro, la riviera d’Herceg Novi vaut le détour si vous êtes en vacances dans les Bouches de Kotor ou jusqu’à Budva. Elle constitue un lieu de séjour idéal pour visiter les Bouches de Kotor et pour vous échapper quelques heures à Dubrovnik. La ville d’Herceg Novi possède de nombreuses richesses patrimoniales : le monastère orthodoxe de Savina construit au XVIème siècle, le jardin botanique, le musée historique, la vieille ville, la tour de l’horloge « Sahat-Kula » monument de l’époque turque situé au centre ville séparant la place basse de la ville de la place haute, la forteresse ottomane « Kanli-Kula ».

Manger et sortir à Herceg Novi
Restaurant « Gradska Kafana » : vieille ville
Restaurant « Klub Knjizevnika » : rue Njegoseva
Restaurant « Catovica Mlini » : à Morinj 15 km vers Perast – Gastro+
Meilleur restaurant du Monténégro cadre sublime, ancien moulin !
Bar « Yachting club 32 » : front de mer

Budva et sa Riviera

Budva, sa citadelle, ses plages, ses fêtes

Budva et sa riviera, centre de tourisme au Monténégro, reconnu pour ses plages de sable, sa vie nocturne active, sa ville vénitienne. Budva est la station touristique dynamique du Monténégro de juin à septembre.

Situation :
– à 15 minutes de Kotor
– à 30 minutes de Bar
– à 1 heure de Podgorica
– à 15 minutes de Tivat

Budva est la station balnéaire des amateurs de soleil sirotant un cocktail sous un parasol de paille en face d’une mer turquoise. Ou aussi pour les fêtards !!!

Mais Budva est bien plus que ça ! Elle est l’une des plus anciennes villes de la méditerranée. Ville fortifiée par les vénitiens, Budva fut en partie détruite par le séisme de 1979 comme sa voisine Kotor. Elle a été reconstruite avec minutie pendant huit années.

Occupée par les Illyriens, fondée par les Grecs, puis ligne de rupture entre l’empire romain d’orient et l’empire romain d’occident, Budva devient vénitienne pendant plus de trois siècles de 1443 à 1797, faisant d’elle la ville la plus méridionale de la république de Venise.

La large Baie de Budva a permis une urbanisation massive de l’époque titiste à aujourd’hui. Mais la vieille ville n’a pas perdu  son charme et mérite largement le détour.

Vous pourrez vous promener le long du port de plaisance, vous perdre dans les ruelles de la citadelle et monter en haut des remparts (2€ par personne). Vous bénéficierez d’une vue extraordinaire sur les toits de la ville et sur l’île de Sveti Nikola.

L’église Saint-Ivan, le monastère bénédictin Santa Maria de Punta et l’église de la Sainte Trinité sont à visiter.

Il fait bon se perdre dans ses ruelles puis s’installer en terrasse sur la plage au pied des remparts. Budva est réputée pour ses soirées animées !

A proximité de Budva, vous trouverez de magnifiques plages : Slovenska Plaza, Mogren, Jaz… et pour 2,50 € seulement vous pourrez prendre un bateau-passeur pour vous baigner dans les eaux claires de Sveti Nikola à 5 minutes.

Le conseil de Tourisme Monténégro
Etape agréable de septembre à juin, Budva mérite au moins une demie-journée de visite sans compter un détour en voiture à Sveti Stefan. Prenez le bac et allez vous baigner à partir de l’île de Sveti Nikola, renommée pour les touristes « Hawaï Montenegro ».
Pour les personnes voulant faire la fête dans un cadre très agréable, sous la chaleur, Budva est la destination. Elle abrite également la très grande discothèque Top Hill, le Trocadéro, le bar branché « Casper »…

Manger et sortir à Budva

Restaurant  « Porto » : jetée de slovenska Plaza – Gastro
Restaurant  » Bruno » : hôtel Avala resort – Gastro++
Bar « Casper » : vieille ville
Discothèque : Top Hill

SEA DANCE FESTIVAL 2018 Budva en Juillet prochain

Perast et ses palais baroques

Si vous avez prévu de longer les Bouches de Kotor, qui justifient à elles-seules un voyage au Monténégro, alors une escapade romantique dans  la jolie petite ville de Perast s’impose.

Situation : A 3 kilomètres au Sud de Risan sur la route côtière.
– à 20 minutes de Kotor
– à 35 minutes de Herceg-Novi
– à 2 heures de Podgorica

Petite merveille du Monténégro, ce petit village de pêcheurs et charpentiers de marine saura vous séduire : sous domination vénitienne entre 1420 et 1797,  l’architecture baroque (on dénombre plus de 200 palais) de la ville et la présence de nombreuses églises témoignent de l’influence italienne.

Au bord de l’eau, vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur les Bouches de Kotor et sur les deux îles faisant face à Perast : L’Abbaye de Saint George entourée de cyprès à gauche et l’île artificielle où se trouve l’Eglise Notre Dame du Récif à droite.

Après un déjeuner à profiter de ce cadre idyllique, vous pourrez visiter le palais Bujovic abritant  le musée maritime de Perast, l’Eglise Saint Nicolas puis emprunter un taxi boat pour rejoindre les deux îlots.

Le conseil de Tourisme Monténégro
Etape incontournable au Monténégro, Perast mérite au moins une demi-journée de visite, un restaurant au calme au bord de l’eau et une sortie en mer dans les Bouches de Kotor (Nous contacter).

Manger à Perast
Restaurant « Conte » : front de mer, cadre exceptionnel, cuisine très bonne.

Kotor, la magnifique

La ville incontournable au Monténégro

Il suffit de poser un pied à Kotor pour comprendre son inscription au Patrimoine de l’Unesco et tomber sous son charme.

Situation de Kotor :

– à 56 kilomètres de l’aéroport de Dubrovnik
– à 15 minutes de Budva
– à 15 minutes de Perast
– à 1 heures et 45 minutes de Podgorica

 

En partie détruite lors du tremblement de terre de 1979, cette ville médiévale, entourée d’une impressionnante muraille de défense, bénéficie d’un patrimoine unique et d’un site incomparable.

Venez profiter du calme de la vieille ville au petit matin en sillonnant ses ruelles et placettes pavées.

Rechargez ensuite vos batteries autour d’un bon déjeuner au soleil dans l’une des superbes terrasses où vous pourrez déguster des fruits de mer tout en contemplant la vue sur la baie. De l’énergie, vous en aurez en effet besoin pour grimper les 1 426 marches irrégulières permettant d’accéder à la forteresse Saint-Jean. Un petit effort d’une demi heure qui sera bien récompensé : la vue sur Kotor et sa baie est imprenable et vous laissera le souffle coupé, tout comme la marche d’ailleurs !

 

Le conseil de Tourisme Monténégro
Etape incontournable au Monténégro, la ville de Kotor mérite au moins deux jours de visite et constitue un lieu de séjour parfait pour visiter les Bouches de Kotor qui justifient à-elles seules un voyage au Monténégro.

Sortir et manger à Kotor

Restaurant « Citadela » : vieille ville
Restaurant « Cesarica » : vielle ville
Restaurant « Galion » : Hors vielle ville rue Suranj – Gastro
Discothèque « Maximus » : vieille ville